« Rien de neuf » !.. sauf les meubles design Maximum

Deux acteurs eco-responsables : Zero Waste France et Maximum


Chez Bidtween, nous aimons les objets, l’art et les tendances. Mais ce qui nous tient à coeur c’est aussi ces objets de seconde main proposés aux enchères qui retrouvent une nouvelle vie. Comme nous sommes partagés entre l’art et la « slow consommation », voici deux acteurs, l’un arty, l’autre activiste, que tout oppose ou presque ! (#ecologie) 


Comment mieux consommer et acheter plus responsable ? Si cette question vous fait tilt, le défi « Rien de neuf » de Zero Waste France devrait vous intéresser autant que les meubles contempo-recup’ de Maximum.



Défi « rien de neuf » : un challenge pour mieux consommer


Connaissez-vous Zero Waste France ? Créée il y a plus de 20 ans, cette association milite pour une gestion plus durable des déchets. Son fil rouge, c’est encourager à l’économie circulaire. Cette année, l’association a lancé le défi « Rien de neuf ». 

Vous ne pouvez pas vous y trompez : il s’agit bien de ne rien acheter de neuf pendant un an. 


défi rien de neuf Zero Waste

Vêtements, meubles, électroménager, high tech, décoration, livres, etc… Vue d’ici, ce n’est pas une sinécure ! Si la tâche n’est pas aisée, heureusement, les solutions sont nombreusesdefi rien de neufL’association Zero Waste France vous conseille la location, le prêt, la réparation et bien sûr, l’achat d’occasion. Les ventes aux enchères Bidtween font partie de ces alternatives à l’achat neuf en garantissant des objets expertisés par des commissaires-priseurs.

Le défi « Rien de neuf » compte plus de 10 000 participants depuis le début de l’année 2018. Pourquoi pas vous ?



Les meubles Maximum : du design oui, mais écolo !


Nous avions dit « pas de neuf »… Certes.

Mais Maximum, on se doit de vous en parler un minimum. Cette entreprise met un point d’honneur à créer des meubles contemporains à la pointe du design. Leur force, c’est la faiblesse des industriels : les déchets. 

À partir des rebuts de leurs partenaires naissent des tables, des tabourets ou des fauteuils. 

La rencontre de l’upcycling et du design donne naissance à la table Clavex réalisée à partir d’échafaudages usés, ou au tabouret Rotoman qui provient d’un test plastique en usine.

table claves upcyclé design maximum

Table Clavex de Maximum


Le must have de Maximum, vous l’avez peut-être déjà vu au café du Palais de Tokyo : c’est le fauteuil Gravêne inspiré du modèle Daw de Charles & Ray Eames. Les assises doivent leurs couleurs aléatoires à des poudres plastiques jetées par les industriels qui sont fondues en spaghettis dans un moule formant le siège. 


chaise Gravene design upcyclé Maximum

Fauteuil Gravêne de Maximum et sa "matière première"


Avec ces tips eco-responsables, adieux les kits suédois à la qualité douteuse et bonjour aux enchères et à l’upcycling.