Investir dans l’art contemporain ? Deux oeuvres d’Erro aux enchères sur Bidtween

Vous rêviez d’acquérir une oeuvre d’un artiste contemporain reconnu et côté ? Les deux sérigraphies d’Erro proposée aux enchères vous en donnent l'occasion. Moins onéreuse qu’une toile, l’estampe est une façon accessible pour débuter une collection.


Vous rêviez d’acquérir une oeuvre d’un artiste contemporain reconnu et côtéLes deux sérigraphies d’Erro présentées aux enchères sur Bidtween par la maison de ventes Yellow Peacock vous en donnent l’occasion. Moins onéreuse qu’une toile, l’estampe est un bon investissement et une façon accessible pour débuter une collection.  


Estampe, gravure, lithographie, sérigraphie...?

Sous un terme générique, la « peinture » balaie un grand nombre de techniques : l’huile, l’acrylique, la tempera, l’aérosol, etc.


Comme la peinture, l’estampe se décline en plusieurs procédés. Il existe une vingtaine de façons de reproduire une image; arrêtons nous sur quelques une d’entre elles. 


Les estampes en relief 

gravure sur bois enchères erro

Gravure sur bois


L’art ancestral de la gravure sur bois consiste à évider les zones qui resteront blanches, tout ce qui est en relief sera alors encré. On obtient un négatif : c’est le système du tampon. Le Moyen-âge a vu l’invention de cette technique, qui précède de peu celle de l’imprimerie.


A contrario, la gravure en entaille consiste à creuser des sillons au burin ou à la pointe-sèche pour y insérer une encre épaisse. La plaque est ensuite pressée contre le papier, qui laisse découvrir les lignes précédemment creusées. Il s’agit alors d’un positif. Rembrandt excellait dans ce procédé. 


L’impression à plat 


La lithographie et la sérigraphie ne sont pas à proprement parler des gravures puisqu’il n’y a pas de jeu de relief. Mais elles sont des estampes par nature puisqu’elles permettent de reproduire une image imprimée grâce à une matrice. Daumier ou Toulouse-Lautrec ont notamment travaillé ce procédé. 


La lithographie permet de reproduire l’image dessinée au crayon sur une pierre calcaire alors que la sérigraphie relève d’une impression par pochoir. Les artistes contemporains sont friands de cette méthode. 


Les avantages d’acquérir une estampe


Grâce à l’estampe, les artistes peuvent réaliser une oeuvre en plusieurs tirages. Cela bénéficie aussi à l’amateur d’art car l’oeuvre multiple est plus avantageuse financièrement.  Cependant la côte de l’estampe varie en fonction de l’artiste : un tirage de Picasso peut atteindre plusieurs millions.


Le nombre d’exemplaires tirés fait aussi varier la valeur : si un tirage moyen peut compter cent exemplaires, une série de 25 estampes sera plus recherchée, d'autant plus si l’oeuvre est numérotée et signée par l’artiste. 


Les artistes contemporains et la sérigraphie 


Le XXème siècle a vu la reproduction de l’image se faciliter, jusqu’à devenir un procédé industriel. Certains artistes des années 1960 ont profité de cette technique publicitaire pour contester la consommation grandissante. Vous aurez reconnu dans cette définition le mouvement Pop Art. Andy Warhol et Roy Lichtenstein se sont effectivement distingués par l’utilisation de la technique d’impression de la publicité mais aussi des images. 


L’artiste islandais Erro est un contemporain de ces deux virtuoses de l’impression dont il a connu les influences. 


lithographie erro enchères

Lithographie Erro, numérotée 11/75, datée de1997, signée en bas à droite. Estimation 300-500€



Deux oeuvres d’Erro aux enchères 


Bidtween vous donne l’occasion d’acquérir deux sérigraphies numérotées et signées par Erro. Artiste contemporain qui a exposé à la galerie Perrotin à New-York cette année, qui a fait don de 66 oeuvres au Centre Pompidou, et dont une retrospective a eu lieu au musée des Beaux-Arts de Lyon en 2014. 


Influencé par mai 68, Erro attache de l’importance à la guerre du Vietnam, qu’il décrit ironiquement dans ses oeuvres. Ses rencontres avec Man Ray, Duchamp ou Miro vont aussi forger son art. Mais c’est un artiste que l’on rattache aisément au courant Pop Art, puisque ses oeuvres sont empreintes d’images de la culture populaire. 


Andy Warhol regarde l'oeuvre de Thomas Dellert, 1980, Bruno Erhs



Cependant, Erro va plus loin que les pop-artistes en s’intéressant aux cultures mondiales les plus diverses. En fait, on le considère comme le fondateur de la « figuration narrative », mouvement qui prône l’image comme discours engagé.


Grâce au collage, il fait se côtoyer les visages de despotes avec les personnages de Walt Disney. Sur d’autres oeuvres, la culture japonaise se mêle aux comics américains, et ailleurs l’humain et la mécanique ne font plus qu’un. 


Lithographie Erro enchères

Lithographie Erro, numérotée 67/199, datée 2001, signée en bas à droite. Estimation 300-500€