Acheter une Autolib’ : c’est désormais possible !

Elles ont tiré leur révérence en 2017. Pour autant, les Autolib’ ne sont pas près de quitter le bitume. Même si certaines de ces voiturettes grises ont dû être réformées, nombre d’entre elles sont désormais proposées aux particuliers.



Elles ont tiré leur révérence en 2017. Pour autant, les Autolib’ ne sont pas près de quitter le bitume. Même si certaines de ces voiturettes grises ont dû être réformées, nombre d’entre elles sont désormais proposées aux particuliers. Vous souhaitez adopter une Autolib’ ? Voici des informations et des conseils pour vous aider à rouler dorénavant en voiture électrique. Et pour sortir des sentiers battus, vous pourrez même choisir un véhicule entièrement relooké par des street artistes.


Un service d’autopartage fermé en 2018


Les Autolib’ doivent leur notoriété au service d’autopartage lancé à Paris et dans diverses communes d’Ile-de-France entre 2011 et 2018. Pendant près de 10 ans, ces petites voitures électriques ont été mises à la disposition des Parisiens et des Franciliens pour leurs déplacements urbains. Economiques et pratiques, elles ont durablement marqué le paysage et les habitudes. A tel point que ces véhicules sont devenus emblématiques d’une époque en pleine réflexion sur les transports et les économies d’énergie.

Alors que le service Autolib’ est définitivement stoppé, la mairie de Paris maintient le réseau des bornes de recharge. Et certains véhicules de l’ancienne flotte d’autopartage, après une sérieuse remise en état, se retrouvent désormais proposés à la vente.


Bluecar : une voiture électrique citadine


Les voitures du service Autolib’ sont des Bolloré Bluecar, des véhicules électriques dont les premiers modèles ont vu le jour à la fin des années 2000. Elles sont équipées de batteries LMP (Lithium Métal Polymère), fabriquées par une filiale bretonne du groupe Bolloré, lui-même exploitant du service Autolib’. Les Bluecar sont par ailleurs munies de moteurs synchrones fabriqués aussi en France, à Angoulême cette fois.

Ces automobiles sont des voitures 3 portes et 4 places. Elles offrent un écran tactile avec GPS. Leur autonomie en ville est annoncée à 250 km ; hors agglomération, 150 km peuvent être parcourus avant recharge.

Pour ce qui est justement du chargement des batteries, de nombreuses bornes sont disponibles à Paris et dans les grandes villes de France. Tout comme des places de stationnement, souvent gratuites et réservées exclusivement aux conducteurs de véhicules électriques. Les Bluecar se branchent aussi sur une prise domestique électrique. Une recharge complète nécessite 4 heures environ.

Quant à leurs prix, ces voitures d’occasion restent abordables, d’autant plus qu’elles sont éligibles à la prime à la reconversion.


Des modèles uniques relookés par des grands noms du street art



Pratiques, écologiques et économiques, les voitures électriques ont le vent en poupe ! Et avec la Bluecar, on s’offre en plus un peu de nostalgie, une part de patrimoine urbain. Pour jouer la carte de l’originalité, vous avez également l’occasion d’acquérir un modèle unique de Bluecar. Deux artistes réputés du street art ont relooké chacun une voiture, laissant leur inspiration débordante transformer ces véhicules en véritables œuvres d’art. Lors d’une performance diffusée sur Bidtween TV, Jazzu d’une part et Rose-Agathe Steiner d’autre part ont tous deux repeint la carrosserie, faisant ainsi entrer le véhicule dans un autre univers, celui du street art. Une forme artistique qui convient parfaitement à la petite citadine électrique.

Pas de sortie de route pour la Bluecar ! Elle a encore de beaux jours devant elle. Les récentes ventes de Bluecar d’occasion ont d’ailleurs remporté un franc succès, les automobilistes cherchant toujours plus de solutions responsables pour leurs déplacements quotidiens. Et avec un modèle unique signé d’un grand nom du street art, on roule « beau » en plus de rouler « propre ».

Voir les Autolib à vendre sur Bidtween